Parcours

Grand Nord - Jacques Pasquet

Je suis né en France, sous le signe des Poissons. Je passais mes vacances les pieds dans le sable des dunes, les yeux noyés dans les vagues de l'Atlantique. À l'école j'aimais les cartes de géographie et tous ces noms de fleuves, de villes, de montagnes et de pays au fil desquels je m'évadais, oubliant les chiffres et les lettres et rêvant qu'un train ou un bateau m'y emmènerait un jour. Depuis, j'ai pas mal navigué avant d’adopter le Québec comme terre de vie. Passionné par l’univers des mots et des récits, j'ai partagé cet intérêt pendant plus de deux décennies, tant avec mes élèves du primaire qu’avec les étudiants de l’Université du Québec à Montréal où j'ai enseigné les univers du conte et de la littérature de jeunesse. Le hasard a fait que j'écrive mes propres histoires et que je mette les chemins de la parole conteuse sous mes semelles.  J'aime les espaces sans verticales, l’océan et le Grand Nord où j'ai eu la chance de côtoyer pendant quelques années un peuple fascinant: les Inuit. Aujourd'hui, je sème mes mots et mes passions au gré de mes livres, spectacles, conférences, ateliers de formation et rencontres avec les publics les plus divers.  

Voici quelques étapes importantes de mon chemin de création:


L'AUTEUR

2016 conférencier invité au colloque De mots et de craie

2014  Auteur en résidence pour le CLAC – Conseil des lettres, des arts et de la culture de la Mitis(Gaspésie). Démarche de création. (cliquez pour accès)

2011-2012 Résidence de création en compagnie de l’auteure Francine Caron pour la Compagnie du Sillage (Paris) invités par le chorégraphe Jacques Fargearel pour la création du spectacle À petits pas.

2010 Invité à l’International Writers and Readers Festival de Vancouver (Colombie-Britannique).

2004 Invité à la Semaine de la francophonie de Saint-Mâlo (France). Auteur en résidence à la médiathèque Saint-Éxupéry de Port-Louis (Ïle Maurice) dans le cadre de Lire en fête.

2003 Auteur en résidence à Privas (France) dans le cadre de l’événement À la rencontre des Inuit.

2002 Invité au Salon du livre La 25ème heure, Le Mans (France).

2001 Invité au Salon du livre Les étonnants voyageurs, Saint-Mâlo (France).

1993 Auteur en résidence à la Médiathèque de Parthenay (France). Invité par l’Office du Livre Poitou-Charentes.

1988 Résidence de recherche à la Bibliothèque Internationale de Jeunesse de Munich (Allemagne).  

 

LE CONTEUR

2012

Contes et Chansons : spectacle présenté en collaboration avec l'Ensemble Kô au Gésù (Montréal). Création impliquant un conte original servant de trame au choix musical (Chansons de Jannequin, Costeley, Sermisy, Schmitt, Ravel et Poulenc)

2010
Rêves nordiques, spectacle de contes Inuit mis en musique par le compositeur québécois Hugues Leclair, avec le Chœur des Enfants de Montréal, orchestre de chambre et chanteuses de chant de gorge.
Présenté à la Salle Oscar-Peterson (Montréal). 

Accords perdus, spectacle solo présenté au Café Lézard en compagnie de Gillian Kirkland (accordéon et chant)

2009
Le conte des passions barbares, création solo pour le dixième anniversaire du Festival du Monde Arabe. Présenté au Gésu (Montréal).
Les petites gences de la grande vie, spectacle collectif, hommage à l’auteur Yves Thériault, présenté au Gésu (Montréal).

2007
Manolo, les chemins de mémoire, spectacle bilingue (français/portugais) créé avec la comédienne Isabelle Dos Santos et présenté dans le cadre du Festival de Conte de Braga (Portugal).
Conteur en résidence dans le cadre de l’émission estivale de Radio-Canada À voile ou à vapeur, animée par Josée Blanchette et Jean Lemire.

2006
Conteur en résidence à Fère-en Tardenois (France).
Conteur en résidence au festival picard Ches Wepes d’Amiens (France).

2005
15e Congrès et Festival mondial des arts pour la jeunesse, organisé par l'Association internationale du théâtre pour l'enfance et la jeunesse (ASSITEJ) Il était une fois, spectacle sur les mythologies des origines dans la culture Inuit. Créé avec l’artiste sculpteure Horta Van Hoye. Présenté à l’auditorium de la Grande Bibliothèque de Montréal.

En parallèle – En scène et en bouche

Place au festival des mots ( Le Devoir)

10 septembre 2005 | Martine Letarte | Théâtre

Source Festival mondial des arts pour la jeunesse<br />
Horta van Hoye donnera vie aux contes inuits de Jacques Pasquet grâce à ses personnages de papier mesurant jusqu’à trois mètres de haut.

Photo : Source Festival mondial des arts pour la jeunesse Horta van Hoye donnera vie aux contes inuits de Jacques Pasquet grâce à ses personnages de papier mesurant jusqu’à trois mètres de haut.

 

 

 

 

Tissant un lien entre la littérature et le théâtre, le spectacle Il était une fois… est une des activités phares de la journée consacrée à la littérature jeunesse du Festival international de la littérature. Produit par l'ASSITEJ Canada et le festival Les Coups de théâtre, grâce au soutien financier de «Montréal, capitale mondiale du livre», l'événement réunit le conteur Jacques Pasquet et la sculpteure de papier Horta van Hoye. M. Pasquet livrera les contes inuits qu'il a recueillis lors de ses voyages dans le Grand Nord et Horta van Hoye donnera vie aux récits grâce à ses personnages de papier mesurant parfois jusqu'à trois mètres de haut. Elle en fabriquera même un sous les yeux de ses spectateurs. 

«L'idée de base de cet événement vient du fait que le conte est de la littérature orale et que le moyen d'expression du théâtre est l'oralité. Les personnages de ces arts fragiles et éphémères ont besoin du papier pour se conserver», soutient le responsable du projet, Joël Richard. À la fin de la présentation, des enfants conduiront une vingtaine de personnages de papier dans les rayonnages de la section jeunesse de la Grande Bibliothèque. L'un d'eux sera même défroissé, plié en quatre et inséré dans un des livres de Jacques Pasquet. Il était une fois… sera présenté le 24 septembre à 16h et à 17h30 à l'auditorium de la Grande Bibliothèque. 

Absence de verticale, conférence-contée sur le thème du Grand Nord, en compagnie du musicien Xavier Brossard. Présenté à La Maison des écrivains (Montréal).

Destins, spectacle solo présenté dans le cadre de l'évènement Vivre l'Amérique française (Paris)

 

 

 

 

 

2004 

Destins, spectacle solo présenté dans le cadre de La semaine de la Francophonie à la médiathèque de Port-Louis (Île Maurice)

Quidlaneq, conte Inuit présenté en solo à Ottawa lors d'une cérémonie organisée pour Son Altesse Impériale la princesse Takamado

2003

L'esprit de la lune, spectacle solo présenté à l'Espace Léopold-Senghor (Bruxelles)

2002

L'Esprit de la Lune, spectacle solo présenté à la Maison du Conte de Namur (Belgique)

2001

L'Esprit de la Lune, spectacle solo présenté dans le cadre du Festival du conte et des imaginaires Paroles d'hiver de Dinan (France) 

2000
Paroles d’espace et de lumière, spectacle créé avec l’artiste sculpteure Horta Van Hoye dans le cadre du festival Montréal en lumière,  présenté au Musée MacCord (Montréal)

1990-1999 : multiples prestations dans divers lieux de production dont Le Sergent recruteur (Montréal)

 

CE QU'EN DIT LA PRESSE

« On s’accroche à ses lèvres conteuses et tireuses de pipes, quitte à le croire sur parole. Celui-là, il est ensorcelé entre le moment où il amorce un conte et celui où il vous abandonne sur un sourire énigmatique : Moi, le conteur, j’suis pas payé pour vous dire la vérité ! »

Josée Blanchette, Le Devoir, Montréal (Québec), mai 1992

 

 « On retrouve dans les écrits et les paroles de Jacques Pasquet sur le Grand Nord, le ton des racontars de Jorn Riel – son ironie aussi. C’est qu’ils se ressemblent un peu, le Canadien et le Danois, amoureux des mêmes traditions, des mêmes terres qu’un océan a malencontreusement coupées en deux. »

Marc Menu, Salon du livre Les Étonnants voyageurs, Saint-Malo (France), juin 2001

 

« Fumeur de pipe, homme droit, franc d’allure, il a le destin chevillé à ceux du Grand Nord, sans équivoque, fidèlement. Et quand sa voix devient grave, c’est pour que sa langue, ses lèvres et sa bouche deviennent le souffle de l’homme Inuk. »

Pascal Del’Din, Festival Paroles d’Hiver, Dinan (France), décembre 2001

 

« Jacques Pasquet a su captiver le public avec des mots simples, une gestuelle adaptée à ses récits et de très belles histoires où se côtoient hommes et bêtes. Entre réalité et imaginaire, ce passionné du Grand Nord a conquis également les spectateurs par sa gentillesse et sa simplicité. »

Ouest-France, décembre 2001

 

« Jacques Pasquet, un vrai bonimenteur, comme il se définit lui-même, participe à ce grand festival du conte avec Paroles de terroir. Le conteur est à l’aise dans son métier et utilise une langue populaire qui n’est pas très loin de celle des paysans québécois ! Qu’on écoute par exemple Les vaches de ma grand’mère ou Le lait de la biquette pour s’en convaincre.»

Québec-Français, 129, printemps 2003, Montréal

  

« Lors de la Balade contée sur le Mont Royal, …  Koldo Amestoy et Jacques Pasquet ont communiqué quelques messages des Esprits de la Montagne. Au cimetière, Pasquet – inspiré par une tombe à la colonne tronquée et par l’empreinte d’un pied sur la pierre tumulaire – a inventé l’histoire de la morte enterrée là, une dénommée Annabella Hood, décédée en 1868. Impressionnant ! »

 Brigitte Purkhardt, Jeu, 119, 2006, Montréal